Remerciement s



Download 7 Mb.
Page1/27
Date14.11.2018
Size7 Mb.
#72235
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   27

Nouvelles Formes de Travail 2002 eTravail Européen

eTRAVAIL 2002

Rapport sur les


Nouvelles Formes de Travail dans l’Economie de la Connaissance

eTravail 2002 – Septembre 2002

R E M E R C I E M E N T S

Je tiens à remercier très vivement les personnes et institutions qui ont permis à cette version 2002, en français, du rapport européen sur l’état de l’art du télétravail de voir le jour dans des délais extrêmement difficiles à tenir.


C’est, en effet, grâce au soutien financier de la Caisse des dépôts et consignations, direction des nouvelles technologies, que la traduction a pu être engagée. C’est ensuite grâce à un effort considérable sur les délais de la part des traducteurs, en pleine période de vacances, qu’un texte de base a pu être mis à la disposition des volontaires pour la relecture.
C’est tout particulièrement ces deux personnes qui ont assuré la relecture et la mise en forme de la version finale en français que je tiens à remercier très chaleureusement : Brigitte Marit-Boussard et Jean-Claude Marot1. Sans leur disponibilité, leur compétence et leur volonté, cette version française que nous mettons à la disposition du public n’aurait jamais été prête dans les délais.
Enfin, mes remerciements s’adressent également à l’équipe de Distance Expert qui a coordonné le projet.
Un grand merci à tous et espérons que ces informations ainsi rendues accessibles à un grand nombre de citoyens de langue française permettent de faciliter et d’accélérer la mise en place de nouvelles organisations du travail.

Nicole Turbé-Suetens

Présidente A.F.T.T.


A.F.T.T. : Association française du télétravail et des téléactivités

Suivant ses statuts, l'A.F.T.T. a pour objet de devenir l'espace français fédérateur d'échanges, d'initiatives, d'informations et de projets en matière de téléactivités. Elle est née en mai 1997, d’une double demande :



  • d’une part, celle des membres du projet européen ETD (European Telework Development) qui souhaitaient promouvoir la création d’associations nationales représentatives,

  • et d’autre part, celle des télétravailleurs français, qui souhaitaient l’existence d’une structure qui puisse être leur porte-parole vis-à-vis des pouvoirs publics et au travers de laquelle ils aient la possibilité d’échanger leurs expériences pour progresser ensemble.

L'A.F.T.T. veut, avant tout autre chose, répondre à un besoin du marché : celui d'un lieu fiable où trouver une information et des réponses honnêtes et sérieuses aux questions générales que se posent de plus en plus de personnes au sujet des téléactivités. Elle s'attache à faire évoluer les concepts et les pratiques en organisant des groupes de travail thématiques. C’est notamment dans ce cadre, qu’elle s’est pleinement impliquée dans les travaux organisés par une sous-commission du Barreau de Paris qui a d’abord travaillé pendant deux ans sur les aspects strictement juridiques liés au télétravail avant de se pencher depuis quelques mois sur le sujet de la cybersurveillance des salariés.
Dans le cadre de sa vocation française, elle cherche à faire connaître les expériences étrangères, et plus particulièrement européennes, de manière à élargir le champ de références des membres intéressés. A cet effet, elle s’est engagée dans l’organisation de la 9ème Assemblée européenne du télétravail (www.ework-in-europe.com) qui doit se dérouler à Paris du 25 au 27 septembre 2002. Il s’agit de la rencontre annuelle la plus importante sur le sujet. Cette manifestation est organisée avec le soutien de la Commission européenne, du ministère des finances, de l’économie et de l’industrie en France ainsi qu’avec celui du ministère des affaires sociales et du travail.
Le site web de l’A.F.T.T. (www.aftt.asso.fr) est le reflet de ces objectifs et offre à tous ses visiteurs une bibliographie très complète des principaux ouvrages et documents de recherche sur le télétravail, un ensemble de liens utiles et des informations ponctuelles régulièrement mises à jour.
Le mot de la Caisse des Dépôts et Consignations
Le développement des technologies de l’information et de la communication est devenu essentiel pour la compétitivité et l’attractivité des territoires. Les collectivités locales placent ces technologies au cœur de leurs préoccupations et prennent des initiatives de plus en plus nombreuses et diverses pour favoriser l’appropriation des TIC par les populations, la création de services aux citoyens et stimuler l’économie de leurs territoires.
Le Groupe Caisse des dépôts est un groupe public spécialisé dans les métiers de la finance et dans les activités de services et d’ingénierie dans le champ du développement des territoires.
Au sein du Groupe, l’Etablissement public intervient aux côtés des collectivités locales en appui des politiques publiques afin de contribuer à la mise en place des partenariats publics-privés nécessaires à l’émergence et à la réalisation des projets locaux. Ces interventions s’inscrivent dans des missions d’intérêt général. Ces missions relèvent des mandats confiés à la Caisse des dépôts par l’Etat, les collectivités territoriales, et plus récemment par l’Union européenne.
La volonté de l’Etat, de garantir un développement numérique équilibré des territoires s’est exprimée à trois reprises lors du CISI (Comité interministériel de la société de l’information) de juillet 2000, à l’occasion du CIADT (Comité interministériel d’aménagement durable du territoire) de juillet 2001 et lors du (Comité interministériel de la réforme de l’Etat) de novembre 2001. Dans le cadre de ces trois comités la Caisse des dépôts a reçu mandat de soutenir les projets territoriaux en mettant ses capacités d’appui et d'expertise à la disposition des collectivités locales pour accompagner et créer un effet levier dans le déploiement de leurs projets d’infrastructures, de contenus et d’usages
Dans le champ de réflexion et d’analyse développer par le partenariat entre les collectivités locales et la Caisse des dépôts surgissent des interrogations quant à la validité des normes de compétitivité économique qui ont prévalu jusqu’à maintenant .
Comment l’organisation des entreprises évolue–t elle au regard des modification de l’environnement international en particulier des phénomènes d’internationalisation de la production ? Quelles sont, en particulier, les transformations engendrées par la flexibilité du temps et la flexibilité de l’emploi ? Quelles modifications cette nouvelle organisation des entreprises serait-elle susceptible d’entraîner sur l’aménagement du territoire ?
Quelle organisation du travail faut-il envisager pour les salariés et quelles implications ces nouvelles pratiques de flexibilité du travail sont elles susceptibles d’engendrer sur la structure des emplois ? Quelles formes de travail à distance peuvent se développer et quelles sont leurs incidences sur la transformation du travail, sur la création d’emplois pour le salarié lui même ?
Quelle répartition des activités et quels services publics sur le territoire ? quelle organisation des modes de transport et moyens de communication ? Quelles modifications dans l’usage des territoires ?
Toutes ces questions interrogent les décisions qui seront prises pour un aménagement durable des territoires, non seulement en terme d’équipements et d’infrastructures, mais aussi en terme d’environnement et de services aux populations.
Les travaux conduits à l’échelle européenne sur ces différents thèmes contribueront à éclairer la réflexion et la mise en œuvre des projets des collectivité locales dont la Caisse des dépôts est le partenaire.


Organisation virtuelle d'experts en Téléactivités
DISTANCE EXPERT est un cabinet de conseil spécialisé dans la mise en place de nouvelles organisations du travail fondées sur l'utilisation intensive des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

DISTANCE EXPERT fédère un réseau d'experts dont la pratique permanente et l'investissement personnel sont au cœur des actions de transformation actuelle de la société, en terme d'utilisation des technologies de l'information et de la communication.

La pratique quotidienne des experts de DISTANCE EXPERT avec leurs clients, leurs pairs et leurs partenaires les amènent à chercher, tester, valider et rendre accessibles les technologies les plus appropriées aux nouveaux besoins du marché qui s'appellent : réactivité, convivialité, flexibilité, adaptabilité et surtout confiance. Il est vrai qu'en cette période de mutation rapide, seule la confiance alliée à la compétence permet de nouer les alliances rapides pour faire face au changement nécessaire et gagner.

Les praticiens de DISTANCE EXPERT, tous issus de l'industrie, ont une grande maîtrise des changements organisationnels, du marketing international, de la qualité totale, du reengineering et de l'alignement stratégique des systèmes d'information ainsi que de la formation professionnelle. Ils travaillent au niveau européen depuis longtemps et pratiquent les différences culturelles

Outre leur implication directe dans le monde industriel, la plupart d'entre eux enseignent, sont auteurs d'ouvrages de référence, expert auprès de la Commission européenne et participent à des projets européens dans le cadre des programmes de recherche de la Commission européenne.

Cette ouverture sur l'Europe en particulier, et plus globalement sur le monde dans leur domaine d'expertise en fait naturellement des interlocuteurs reconnus de réseaux internationaux qu'ils mettent à la disposition de leur clients pour faciliter des opérations de benchmarking.

La capitalisation de ce savoir, des bonnes pratiques et d’une manière générale de l’information utile est faite dans une communauté virtuelle dans laquelle les clients, les partenaires et les experts de DISTANCE EXPERT se retrouvent. Le rôle de cette communauté va s’accroître très prochainement afin d’offrir de nouveaux services personnalisés. La version actuelle de la communauté eDistance-Expert peut être accédée à l’adresse suivante : http://www.mayeticvillage.fr/eDistance-Expert



DISTANCE EXPERT se propose d’accompagner vos projets de télétravail en vous conseillant tant sure les aspects organisationnels que légaux, sociaux ou technologiques. La formation des télétravailleurs et de leurs managers fait partie intégrante de la démarche, ainsi que le coaching des dirigeants.

Point de contact : infos@distance-expert.com


Avant-propos

Ce rapport, qui fait le bilan du développement de l’eTravail en Europe, témoigne des progrès accomplis pendant la nouvelle phase de coopération européenne dans le cadre d sa transition vers une économie numérique basée sur la connaissance.


Le nouveau cadre stratégique commun adopté lors du Sommet de Lisbonne en mars 2000 – envisageant d’instaurer en Europe « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique qui saura impulses un développement soutenu créateur d’emplois plus nombreux et plus qualifiés et facteur d’une meilleure cohésion sociale » - est maintenant renforcé par les accords de Stockholm et Göteborg. Un pas important vers cet objectif a été accompli par la mise en oeuvre du Programme d’Action e-Europe en 2000.
La nouvelle phase de la coopération Européenne est également mise en valeur dans le 5ème Programme Cadre de Recherche et Développement Technique, notamment à travers l’Action Clef « Nouvelles Méthodes de Travail ». Les projets européens sont maintenant en cours et les premiers résultats de ce ceux-ci sont décrits dans ce rapport
Cette nouvelle phase a aussi un objectif plus large qui est celui du développement de « l’eTravail » pour une part substantielle de la force européenne de travail. Cela implique un développement continu du télétravail avec ses avantages déjà démontrés en termes de flexibilité temporelle et spatiale. Cela implique, par ailleurs, une préoccupation plus grande pour la « qualité du travail » et anticipe la révolution du travail touchant la plupart des individus suite aux changements d’équipements et d’organisation des bureaux engendrés par les nouvelles technologies sans fil et de visualisation. Révolution qui est aussi liée au fait que la nature du travail elle-même se transforme dans le contexte de l’économie de la connaissance où la créativité et l’innovation sont plus appréciées que la simple productivité des tâches routinières.
Elle reflète également les liens entre la transition à une économie de la connaissance et la réalisation d’une croissance soutenue.
Ce rapport est aussi le résultat de l’effort conjugué d’un grand nombre de personnes en Europe. Nous espérons qu’il sera à la fois un document de référence et une source d’inspiration.
Les opinions qui y sont exprimées appartiennent aux auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la Commission Européenne.


Peter Johnston John Nolan
remerciements
Nous remercions les personnes suivantes de leur contribution:

Nom

Organisation

e-mail

Joseph Hochgerner

Centre pour l’Innovation Sociale

hochgerner@zsi.at

Christian Van Aesbrock

Association Télétravail de Belgique

Innotek - Proactive Consulting



proactive@skynet.be

Jeremy Millard

Lars Schmidt



Institut Danois de Technologie

jeremy.millard@teknologisk.dk

lars.schmidt@teknologisk.dk



Juhani Pekkola

Tiina Hanhike



Ministère du Travail

juhani.pekkola@mol.fi

tiina.hanhike@mol.fi



Werner Korte

Norbert Kordey

Karsten Gareis


Empirica

werner.korte@empirica.de

norbert.kordey@emirica.de

karsten.gareis@emirica.de


Theodore Katsanevas

Spyros Trivizas



Université de Piraeus

katsanevas@groovy.gr

Nana Luke

Télétravail Irlande

bealtaine@bealtaine.ie

Fabrizio Davide

Telecom Italie

fabrizio.davide@telecomitalia.it

Kitty de Bruin

Telewerkforum Hollande

kitty.de.bruin@telewerkforum.nl

Miguel Reynolds

Isabel Rodrigues

Paulo Peres


APDT

presidente@apdt.org

secgeral@apdt.org

p.peres@mail.pt


Andres Dochao

Juan Torrente Artero

Daniel Poves


Association Espagnole des Réseaux Civils

e-Netfinger



epitelio@eurosur.org

jtorrente@e-netfinger.com

dpoves@e-netfinger.com


Walter & Hilkka Paavonen

Paavonen Consulting

paavonen@algonet.se

Paul Jackson

Andy Lake

Ursula Huws

HOP Associates

Analytica


paul.jackson@ipf.co.uk

andy.lake@hop.co.uk

analytica@dial.pipex.com


Csaba Mako

Daniel Mester

Peter Tamasi


Institut de sociologie, L’Académie des Sciences de l’Hongrie

mako@socio.mta.hu
ptamasi@socio.mta.hu

Wendy Spinks

Université Scientifique de Tokyo

spinks@ms.kagu.sut.ac.jp

Marek Bednarski

Institut de Travail et Etudes Sociales

instprac@it.com.pl

Davorin Rogina

A.L.P. PECA

davorin.rogina@alppeca.si

Jack Nilles

Jala International

jnilles@jala.com

Jean-Claude Marot

Nicole Turbé-Suetens



JC Consultants

Distance Expert



jcmarot@claranet.fr

europe@distance-expert.com



Alice & Alain Stern




alainsternredac@skynet.be

Tonu Lausmaa

Centre pour l’énergie Renouvelable TAASEN

tonu.lausmaa@mail.ee

Shiri Ahuja

Institut pour l’Enseignement Intégré en Management

Shiri1@vsnl.com

Et pour les autres contributions:


P. Bates, E. Bluemel, H. Boehling, J. Bonnin, J. Cave, I. Culpin, P. Descamps, A. Gaiser, P. James, M. Lüken, H. Prium, Ph. Robart, M. Sarshar, A. Vavatsikos, J. Wademan, F. Wattiaux, P. Wheeler, R. Wynne, A. Zarli
Aussi aux suivants membres de la Commission Européenne :
Jacques Babot, Mary Cox, Béatrice Jamet, Anne Leplat, John Nolan, Françoise Pilette.
SOMMAIRE

1 Introduction 1

2 La politique européenne de l’eTravail 2

Les orientations de Lisbonne 2

Accords Cadres sur le télétravail 2

Indicateurs du changement 3

Du télétravail à l’eTravail – nouvelles compétences et emplois plus qualifiés 5

Nouveaux cadres de recherche et nouvelles priorités 6

Vers un développement durable 6

3 Nouveaux résultats des recherches 8

3.1 Dématerialisation – Définition du problème: Projet ASSIST 8

Une nouvelle vision sur la dématérialisation 8

Conclusion – Composition de styles de vie intégrés 9

3.2 Techniques avancées de Télétravail et de Téléservices pour les agents et clients dans le domaine des assurances: Projet ATTRACT 10

3.3Adaptabilité des Situations de Travail au sein de l’UE: Projet AWAI 12

3.4 Exploitation des TIC dans le domaine maritimes dans les Ports Libres NAS : Projet BALTPORTS-IT 15

3.5 Création d’un espace de travail partagé virtuel pour les équipes du projet dans le domaine des constructions : Projet DIVERCITY 16

Cadre général 16

Projet DIVERCITY 17

Résultats actualisés 17



3.6 L’étude EMERGENCE suggère que l’eTravail triplera en 2010 19

3.7 Le rapport Travail – Famille à l’époque du travail électronique : Projet FAMILIES 22

Les principaux résultats du projet FAMILIES 22

Conclusion 24

Contact 24

3.8 Le Système du Réseau International soutient l’innovation commerciale : Projet HARMONY 25

Le concept 25

Introduction 25

Approche 25

La solution offerte par le Projet HARMONY 26

Offre 27


Contact 27

3.9 Coordination, transfert et déploiement de l’innovation à travers une coopération en réseau dans l’Industrie des Constructions : Projet ICCI 28

Objectifs 28

Groupes cibles et canaux de distribution 29

Principaux résultats 29



Sites Web & Publications 30

Participants au projet 31

Contact 31

3.10 Outil de support du travail pour la production et la gestion en équipe du contenu multimédia pour la publication inter média : Projet MULTIPRO 32

3.11 Système ouvert pour la gestion des informations interentreprises dans les environnements virtuels dynamiques: Projet OSMOS 37

Objectifs 37

L’Infrastructure de base OSMOS 37

L’impact du projet OSMOS 38

Mise en pratique des résultats de la RTD : Gestion des facilités en Finlande 40

Des résultats RDT aux applications pratiques 40

Le cas Senaatti Properties 41

Les avantages de la solution OSMOS à travers les outils Granlund 41

Cadre de l’implémentation 41

3.12 Reporting et contrôle multi-projets à distance via satellite dans l’industrie des constructions : Projet SABARECO 44

Innovations 44

Situation actuelle 45

Expériences et Résultats 45

Caractéristiques des Protocoles TCP/IP par rapport aux Connexions via satellite géostationnaire 45

L’intégration des logiciels utilisant IFC/XML 45

L’implémentation IFCsvr des IFC (Industry Foundation Classes) 45

3.13 Système d’amélioration de l’alimentation saine – à travers le contrôle à distance: Projet SaFES 47

3.14 Environnements de travail partagés et dispositifs d’information : Projet SANE 49

Contexte 49

Espaces de travail distribués 49

Dispositifs d’information – investir l’espace de travail avec du sens 55

Soutenir la collaboration et l’interaction parmi les équipes de travail distribuées 56

3.15 Un eTravail durable – Evaluer et optimiser les bénéfices écologiques et sociaux de l’eTravail: Projet SUSTEL 60

3.16 L’eTravail comme instrument de promotion du Programme sur les Technologies de la Société de l’Information (IST) dans les Etats Baltiques : Projet TELEBALT 61

Les objectifs majeurs 61

Principaux aspects 61

3.17 Solutions eTravail pour la promotion de la coopération dans les secteurs des entreprises et de la recherche entre l’UE et la Communauté des Etats Indépendants: Projet TELESOL 63

Introduction 63

Projet TELESOL : cibles et objectifs 63

Innovations et variations techniques entre les pays 63

Evénements et matériaux 64

L’expérience locale et les résultats attendus du projet 64



3.18 Capital humain et durabilité dans une Société Globale de la Connaissance Connectée: Projet TERRA 2000 65

3.19 Nouvelles méthodes de travail pour le Programme IST – Promotion dans la Communauté des Etats Indépendants : Projet WISTCIS 68

Les objectifs majeurs du projet WISTCIS sont les suivants : 68

Les résultats obtenus lors de la mise en oeuvre du projet 68

4 L’eTravail - Rapports nationaux 70

Les Etats membres UE 70

Autriche 70

Belgique 73

Danemark 75

Finlande 80

France 83

Allemagne 94

Grèce 98


Irlande 103

Italie 110



eTRAVAILLEURS 118

TRAVAILLEURS IN HOUSE 118

Luxembourg 119

Portugal 122

L’Espagne 130

Suède 133

Les Pays-Bas 137

Grande Bretagne 141

Autres Pays 146

Estonie 146

Hongrie 149

Pologne 151

Slovénie 154

Inde 158


Japon 163

Etats Unis 165



5 New Directions for Research and Technology Development 168

New Ways to Work 2002 European eWork 168

5.1 New EU research projects 168

5.2 Research in support of the eEurope Action Plan 172

5.3 The 6th Framework Programme (2003-2006) 174

6 eWork Agenda - Major Activities in 2001 and 2002 177

6.1 eWork 2001 Conference (12/14 September (Helsinki) 177

6.2 EPRI Conference 11/12 September 2001 (Helsinki & Tallinn) 179

6.3 European eWeek 2001 31 October 2001-7 November 2001 181

6.4 eWork 2002 Conference 25-27 September 2002 (Paris) 183

6.5 eWeek 2002 27 September 2002-4 October 2002 186

6.6Infobalt 2002 Conference 21/23 October 2002 (Vilnius) 188

Annex 1: EUROPEAN eWORK AWARDS 194

Award Categories 194

Procedures and Deadlines for Candidates 195

Guidelines for the dossier contents 195

Outline of 5 to 10 pages should include 196

Selection of Three Nominees per Category 196

Election of One Winner per Category 196

Final evaluation 196



Annex 2: EUROPEAN PROJECTS (in alphabetical order) 196

Annex 3: ON LINE EUROPEAN eWORK SITES 233

Annex 4: DEFINITIONS & GLOSSARY 236

Annex 5: PUBLICATIONS 242




  1. Download 7 Mb.

    Share with your friends:
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   27




The database is protected by copyright ©sckool.org 2023
send message

    Main page